L’Islande, dans les siècles passés, était un terrible endroit où vivre. Situé dans l’océan Atlantique Nord, aux limites du monde habitable, le pays était à la fois isolé et d’une pauvreté extrême. Des siècles de colonisation, qui se sont traduits par l’oppression et l’asservissement aux seigneurs coloniaux, un climat hostile et des catastrophes naturelles à répétition eurent pour conséquence de faire de la simple survie un défi, même pour les âmes les mieux trempées.

Dans ces 50 courts essais, Alda Sigmundsdottir écrit sur les Islandais des siècles passés de manière légère et humoristique, mais sans jamais se départir d’admiration et de respect pour la résistance et l’énergie dont ils ont fait preuve face à des difficultés qui sont à peine imaginables aujourd’hui. La manière dont ils ont su tirer parti de leur environnement naturel est décrite, de même que les moyens, parfois tragiques, parfois ingénieux, qu’ils ont mis en œuvre pour résister aux mauvais traitements et aux injustices de l’église et des autres dirigeants. En bref, Le Petit Livre des Islandais du temps jadis n’est pas seulement un exposé drôle, plein d’esprit et de sagesse sur la vie quotidienne des Islandais dans le passé, il est également essentiel à la compréhension du caractère national islandais aujourd’hui.